Salah K.   Harki au service de la France

Pas un maréchal, pas un  général, pas même  un caporal !!!

 

Cette fois notre rubrique "le portrait du mois" laisse la place à un sans grade. Un de ceux dont on ne  parle jamais, ou presque. Peut-être à cause de la honte que nous aurions à parler de ceux qui sont restés fidèles au pays qui était le leur à l’époque. Pays qui à un moment charnière de son histoire a oublié beaucoup de ses fils…

 

 

 

Son épouse et lui-même étaient des amis de mes parents. Enfant je savais qu’il avait été militaire, qu’il avait terminé la guerre d’Algérie avec la distinction de soldat de première classe, et qu’il ne savait quasiment pas lire ni écrire le français. Lors de son arrivée en France en 1962, il est venu rejoindre beaucoup de ses compatriotes dans les usines du bassin de Longwy (54) en oubliant son passé et en essayant de s’intégrer dans le pays qui était désormais le sien. Celui qui l’avait vu naître lui étant à tout jamais interdit…

Salah K. est un jeune harki, engagé dans l'armée Française à l'âge de 18 ans en trichant sur son âge.

Affecté à la Harka du 151ème RI, ses états de service lui ont rapidement valu de nombreuses marques de reconnaissance.

Titulaire de la Médaille militaire, c'est, pour couronner un parcours qui force le respect, la plus haute distinction Française qui lui a été décernée avec le grade de chevalier de la Légion d'Honneur ... Pas celle des chanteurs et des footballeurs ni celle décernée dans le cadre associatif ou de l'industrie, mais celle des braves, celle que l'on ne remet qu'à ceux qui, comme lui, ont su se transcender dans les combats au service de la France. la seule qui mérite, aux yeux de beaucoup le rouge : couleur sang…

 

Salah K  était de ces soldats qui ont fait l’histoire de notre pays, servant la France sans compter pour lui, n’ espérant que pour Elle.
Salah K  était un peu mon troisième grand-père, Il est décédé en mai 2011. Son épouse s’est éteinte  à son tour en janvier 2012. Je viens de rentrer en possession des décorations de ce grand soldat. Il me manque, comme il manque à la France tant il était un exemple de ce que ses fils peuvent donner de meilleur.

MARC E. Webmestre

 

 

Outre la médaille des engagés volontaires, il a été décoré de la Croix du Combattant, de la médaille d'AFN, de la médaille commémorative avec agrafe Algérie, de la Croix de la valeur militaire avec trois citations. Il a également reçu la médaille des blessés.